Menu Shopping Cart Search

L’acné Hormonale

Notre peau passe par des changements quotidiens, nous sentons parfois notre teint fatigué ou terne, la peau sèche ou à l’inverse très grasse ou huileuse. Parfois, on peut aussi souffrir d’éruptions cutanée ou d’acné. Pour beaucoup de gens ces problèmes sont transitoires et vont et viennent sans causer trop de problèmes. Pour certains, il peut y avoir une cause plus profonde, qui doit être examinée et traitée avec de bons soins de la peau et des conseils d’un dermatologue ou un autre professionnel de la santé.

Hormones et leurs effets

Les hormones et en particulier celles qui sont déséquilibrés, peuvent affecter considérablement la beauté de la peau. Les femmes ont trois principaux types d’hormones dans leurs corps avec des niveaux variables qui fluctuent en fonction de leurs cycles menstruels ou si oui ou non vous êtes pré ou post ménopause. Ces hormones sont connues soit en tant que:

Oestrogénique
Androgène
Progetogenique

On sait peu sur les effets des progestatifs sur la peau, mais on estime que, dans certain cas, il peut bloquer les effets de l’œstrogène et accélérer le processus de vieillissement. Les œstrogènes et les hormones androgènes peuvent être gênantes pour ceux qui veulent un teint lisse et radieux, pour une variété de raisons.

Hormones oestrogènes

Les œstrogènes expliquent en partie pourquoi les femmes ont généralement tendance à avoir une peau légèrement plus sèche et des pores plus petits que les hommes. Ces hormones ont tendance à réguler la quantité de sébum produite dans les couches supérieures de l’épiderme en produisant une substance appelée acide hyaluronique. Cet acide permet à la peau de conserver un bon niveau d’hydratation. Une bonne hydratation permet d’empêcher l’accélération des signes de vieillissement.

Un surplus d’œstrogènes peut également provoquer un changement dans la pigmentation de la peau et favoriser le développement de télangiectasies. Une carence en œstrogènes peut engendrer un amincissement de la peau qui peut parfois expliquer un teint terne nécessitant un niveau élevé d’hydratation.

Hormones androgènes

En cas d’excès dans l’organisme, les androgènes, et en particulier la testostérone, peuvent entraîner une hausse de la production de sébum dans l’épiderme qui, en cas d’accumulation, peut engendrer l’apparition de points noirs et d’acné ou des éruptions cutanées inquiétantes. L’autre effet secondaire le plus courant d’un surplus d’androgènes est une zone en T grasse pouvant provoquer une peau mixte. En vieillissant et lorsqu’elles arrivent à la ménopause, bon nombre de femmes présentant un taux élevé de testostérone constatent qu’elles perdent de plus en plus vite leurs cheveux, et qu’à l’inverse, elles commencent à avoir une pilosité excessive sur le visage et le corps. Un surplus d’androgènes a pour effet d’épaissir et d’indurer la peau, ce qui signifie qu’un niveau plus intense d’exfoliation sera probablement nécessaire pour obtenir une peau lisse et claire. Parfois, les dermatologues recommandent une cure de microdermabrasion pour les personnes ayant la peau épaisse et dure. La microdermabrasion agira non seulement sur les couches supérieures de l’épiderme, mais aussi sur les couches inférieures. Dans tous les cas, vous devez veiller à maintenir un niveau d’hydratation élevé dans votre peau et à utiliser un bon indice de protection solaire.

Néanmoins, tout comme en cas de surplus d’œstrogènes, une augmentation des androgènes peut également provoquer un teint terne étant donné que le renouvellement des cellules n’est pas assez élevé. La peau devient plus sujette aux rides et ridules.

Si vous pensez que vos problèmes de peau sont liés à vos hormones, et bien qu’il soit utile et bénéfique d’adopter des soins dermatologiques adaptés au quotidien, il est également important de consulter un professionnel de la santé qui effectuera des tests sanguins pour confirmer les déséquilibres ou les carences hormonaux en androgènes ou œstrogènes. Un niveau de stress plus élevé, un cycle menstruel perturbé, un simple changement d’habitude alimentaire ou d’activité physique et un régime alimentaire sont les principaux facteurs de fluctuations. Si vous vous sentez concerné, demandez de l’aide ou des conseils auprès d’un professionnel de santé.

SOUSCRIVEZ À NOTRE NEWSLETTER